Le Grand Ménage

Le Grand Ménage…ou une tranche de vie de mon implication en tant que membre du conseil d’administration d’un organisme de soutien aux personnes qui bégaient

Un beau soir de janvier 2017, deux collègues du conseil d’administration de l’ABC et moi-même avions décidé de commencer l’année du bon pied. Installées dans le minuscule local de la rue Christophe-Colomb, des tasses de chocolat chaud à la main, nous nous sommes attaquées à une tâche colossale, mais oh combien nécessaire : le grand ménage des documents offerts à nos membres.

Petit récapitulatif : l’ABC a été fondée en 1985. Nous n’étions même pas encore nées. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Les mentalités concernant le bégaiement ont évolué. La science a progressé. Et j’ai l’impression que le Grand Ménage n’avait pas été effectué depuis belle lurette. En ce sens, nous avons tourné une page importante dans l’histoire de l’ABC.

Dans les rayons empoussiérés, nous avons vu plusieurs documents et ouvrages qui nous ont fait froncer les sourcils, rire jaune, crier, ou qui nous ont scandalisées.

Plusieurs d’entre eux avaient un contenu désuet, ou carrément erroné. En 2017, est-il normal d’entendre encore des idées disant que le bégaiement est causé par un choc émotif ou a un lien avec l’apprentissage de la propreté, voire le rejet de la mère ?

Certaines références ont été désignées, mi-figue mi-raisin, sous la catégorie « Alerte : contenu dangereux pour l’estime de soi ». Des sources qui, sans vouloir entrer dans les détails, étaient truffées de propos culpabilisants, moqueurs ou réducteurs du potentiel des personnes qui bégaient.

À titre de membre du conseil d’administration de l’ABC, ma conscience m’empêche de recommander ce genre de contenu aux membres.

À l’ère d’internet, ouvrir un livre reste encore d’actualité. Un livre est un outil fantastique pour s’ouvrir, apprendre et découvrir. Encore faut-il que le livre véhicule un message sain et positif.

J’ai lu de merveilleux livres sur le bégaiement, qui m’ont aidée à cheminer. Personnellement, je trouve tellement rafraîchissant de lire autre chose que des ouvrages axés strictement sur la fluidité de la parole. Autre chose que des histoires où les personnages qui bégaient sont dépeints comme étant faibles ou qui font pitié.

Il ne faut jamais sous-estimer l’impact d’un livre, d’un blogue, d’un site Web ou d’un dépliant pour communiquer sur le bégaiement.

La liste des sources disponibles à l’ABC est accessible sur notre site internet. N’oubliez pas que des prix réduits sur les livres et la documentation sont offerts aux membres en règle. Vos suggestions de lectures sont également les bienvenues !

Advertisements
Le Grand Ménage