Mythes sur le bégaiement, partie 4 – Myths about stuttering, part 4!

Mythe #4 –  « TOUT LE MONDE bégaie! Quand je suis nerveux, gêné ou fatigué, je bafouille et je cherche mes mots! » – dit par une personne « non-bègue ».

Tout d’abord, voici quelques statistiques. Chez les adultes, 1% de la population est bègue. Alors, 99% des adultes n’ont pas ce trouble de la parole.

Toutefois, ce 99% de la population adulte « non-bègue » peuvent évidemment chercher leurs mots, par exemple, lorsque ces personnes parlent dans une langue étrangère, ou elles peuvent bafouiller sous l’effet de la fatigue ou de l’émotion. On ne parle pas d’un problème de bégaiement ici.

Pour le 1% de la population qui est bègue, c’est une toute autre paire de manches. Le bégaiement est un trouble de la parole d’origine neurologique, alors cela n’a rien à voir avec la conséquence d’une situation de stress passagère. Les personnes bègues savent très bien ce qu’elles veulent dire, mais rencontrent des difficultés lorsqu’elles ont à « faire sortir les mots ». Les personnes bègues peuvent avoir des difficultés à dire des choses si simples à dire pour Monsieur et Madame Tout-le-Monde, notamment:

  • Dire son propre prénom: un cauchemar pour plusieurs personnes bègues!
  • Commander un repas au restaurant : il peut arriver que certaines personnes bègues choisissent délibérément de commander un repas dont le nom est plus simple à prononcer,(plutôt que ce qu’elles désirent réellement manger), par peur de bégayer sur une lettre jugée « difficile ». Par exemple, une personne qui bégaie sur les consonnes « dures » (comme le C) pourrait choisir un jus d’orange (plus facile à dire) au lieu de se risquer à commander un c-c-c-c-café.
  • Parler au téléphone peut aussi être difficile pour une personne bègue, surtout si l’interlocuteur manifeste de l’impatience envers les pauses et les blocages. Il peut arriver que l’interlocuteur raccroche la ligne au nez…pas très gentil, ça!

Si prononcer votre propre prénom ne vous cause aucun souci et que vous ne craignez pas de commander ce que vous voulez au restaurant par crainte de bégayer, vous faites probablement partie du 99% de la population adulte qui a une parole « fluide » 🙂

———–

Myth # 4 : « Everybody stutter! When I am nervous, shy or tired, I stutter! » – said by a fluent person.

First of all, let me bring some statistics. 1% of adults stutter. So, 99% of adults have not this speech trouble.

However, this 99% of adult population could sometimes « try to find their words », for example, when they speak another language, and they could splutter when they are nervous, tired or emotional. We could not talk about « stuttering » is this situation…

This is different for the 1% of the adult population who stutter. Stuttering is a neurological speech disorder, this is not the consequence of a little temporary stressful event. People who stutter knows what they want to say, but have problems with getting the words out of their mouth. They could have many difficulties to do actions that are considered so simple for everybody, for example:

  • Pronouncing their own name : a nightmare for many people who stutter!
  • Ordering a meal at a restaurant. Many people who stutter could order a meal with a name easier to pronounce for them, rather than order a meal that they really want to eat, but with an hard and fearful letter. For example, if the consonants (like the « C’s ») are hard to say for some people who stutter, they could ordering an « orange juice » rather than a « c-c-c-c-coffee ».
  • Speaking on the phone could also be hard for people who stutter, especially if the interlocutor is impatient with blocks and pauses, or if the interlocutor put the phone down. This is not very nice…

If pronouncing your own name is an easy task for you, and if you don’t worry about ordering a meal at a restaurant, you are probably in the 99% of the adults population with a fluent speech.

Advertisements
Mythes sur le bégaiement, partie 4 – Myths about stuttering, part 4!

2 réflexions sur “Mythes sur le bégaiement, partie 4 – Myths about stuttering, part 4!

  1. zan Camara dit :

    Bonjour, Je suis une personne qui bégaie au Mali et membre fondateur de l’association vaincre le bégaiement du Mali.Ce blog est très intéressante ça contribue à démystifier le bégaiement. tu fais un excellent travail surtout pour les africains qui ne disposent pas beaucoup d’informations sur le bégaiement et de thérapeutes qualifiés.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s